Consultation privée :
Hôpital des Quinze-Vingts
28 rue de Charenton - 75012 Paris



Chirurgie de la cataracte et femtocataracte

Chirurgie en direct par le Dr Liem Trinh d'une cataracte avec le système de visualisation 3D Artevo avec mise en place d'un implant torique sur un kératocône avec le repérage automatique en réalité augmentée sans marquage Callisto

Chirurgie de la cataracte par phacoémulsification

La chirurgie de la cataracte connaît des innovations technologiques constants. Le but de la chirurgie de la cataracte est de retirer le cristallin et de le remplacer une lentille artificielle (implant intraoculaire).

L’objectif sera double. Tout d’abord, en retirant le cristallin opacifié, on améliore la vision (en rétablissant une transparence de la vision), et deuxièmement, on pourra choisir la lentille artificielle à implanter dans l’œil du patient de telle manière à corriger ses anomalies de vision pré-existantes (myopie, astigmatisme, hypermétropie, presbytie), de telle manière à ce que le patient puisse revoit net et sans lunette ni de loin ni de près. Nous sommes entrés dans l’ère de la chirurgie de la cataracte réfractive, où l’implant mis dans l’œil du patient sera entièrement personnalisé pour corriger les anomalies réfractives du patient (implant Premium).

La chirurgie de la cataracte est une chirurgie réalisée en ambulatoire, où le patient rentre chez lui juste après l’intervention. L’opération dure environs 10 à 15 minutes, et est faite sous anesthésie locale après instillation de gouttes anesthésiantes sur l’œil. Le patient bénéficie d’une injection intraveineuse de produit relaxants. Pendant la durée de l’opération, le patient ne voit rien car il est aveuglé par la lumière du microscope. Grâce à cette anesthésie, le patient évite une anesthésie générale (toujours plus risquée, notamment chez les patients âgés), et ne ressent pas de douleur. Le patient conserve les sensations de toucher, mais sans douleur.

 

Exemple de laser femtoseconde pour la chirurgie de la cataracte

 

Procédure de découpe du cristallin au laser femtoseconde avant l'étape de la chirurgie proprement dite

Chirurgie de la cataracte au laser femtoseconde (Femtocataracte)

La grande innovation technique de la cataracte est aujourd'hui l'avènement de la chirurgie de la cataracte assistée par laser femtoseconde (femtocataracte).

Le laser femtoseconde consiste en des impulsions ultrabrèves provoquant une photodisruption induite par la vaporisation des tissus avec une longueur d'onde proche de l'infrarouge (1053 nanomètres) et est un laser non absorbé par les tissus clairs.

Le laser femtoseconde est déjà utilisé dans la chirurgie ophtalmologique depuis plus de 10 ans notamment dans la chirurgie réfractive avec de nombreuses applications telles que le LASIK, les greffes de cornée, les incisions arciformes, la découpe de tunnel cornéen pour la pose d'anneaux intracornéens et l'IntraCor.

La nouveauté est d'utiliser le laser dans la chirurgie de la cataracte.

Pour la cataracte, le laser femtoseconde est une étape au préalable préparant la chirurgie de la cataracte. Ce laser représente une aide pour le chirurgien permettant de réaliser en amont des étapes de la chirurgie au laser de manière automatisée et reproductible.

Les incisions de la cornée et la découpe du cristallin seront ainsi réalisés par le laser à la place du bistouri et de la pince.

Cette avancée thérapeutique amène une sécurité et une précision supplémentaires.

Après la procédure au laser, le chirurgien opère la cataracte mais avec des étapes en moins et aura besoin de moins d'ultrasons pour extraire le cristallin. 

Les récentes études ont démontré les bénéfices de cette technique par rapport à la chirurgie classique de la cataracte (meilleure prédictibilité des résultats visuels post-opératoires, diminution de l'énergie d'ultrasons nécessaires pendant l'intervention).

Néanmoins, la durée de la totalité de la procédure laser et chirurgicale s'en trouve rallongée. De plus, l'utilisation du laser représente un surcoût financier de la part du patient. Ces raisons expliquent la moindre diffusion de cette nouvelle technique en France, mais nul doute que cette technique d'avenir deviendra un standard de la chirurgie dans les années à venir.

 




dernière modification le 10/04/2020, par Liem Trinh