Consultation privée :
Hôpital des Quinze-Vingts
28 rue de Charenton - 75012 Paris



Chirurgie du cristallin clair

Par Dr Liem TRINH (Hôpital des 15-20, Paris)

 

Chirurgie du cristallin à visée réfractive

Introduction

La chirurgie du cristallin clair à visée réfractive, est également connue sous l'acronyme PRELEX (d'origine anglophone pour PREsbyopic Lens EXchange).

Il s'agit d'une opération des yeux intraoculaire consistant à corriger les troubles visuels (le plus souvent la presbytie) en opérant le cristallin pour le retirer et le remplacer par un implant intraoculaire. C'est le même chirurgie que l'opération de la cataracte, mais avant l'apparition d'une cataracte, c'est-à-dire une chirurgie de la cataracte en avance, quand le cristallin est encore "clair"et pas encore opacifié au stade de cataracte. Cette opération est donc proposée à des patients plus jeunes 

Cette opération met en place une lentille dans l'oeil (implant intraoculaire) permettant de corriger tous les troubles visuels (myopie, astigmatisme, hypermétropie et presbytie) sans modifier la cornée.

L'âge minimum recommandé pour réaliser cette intervention est de 55 ans, mais cet âge minimum est variable en fonction du trouble visuel à corriger.

Cette technique correspond donc à une chirurgie de la cataracte en avance, et ne nécessitera donc pas de chirurgie de cataracte ultèrieurement. La presbytie est généralement corrigée lors de cette opération, en posant un implant multifocal, donnant une vision de près et de loin.


 

 

 

 

 

Avantages de la chirurgie du cristallin clair à visée réfractive

La chirurgie du cristallin clair comporte des avantages conséquents par rapport à l'opération des yeux au laser:

1) Amélioration de la qualité de vision. En effet, c'est une chirurgie intraoculaire ne modifiant pas la cornée. Ainsi, la qualité de vision en est améliorée par rapport à la chirurgie cornéenne au laser, car il n'existe pas les aberrations optiques liées à la modification de la courbure de la cornée.1

2) Diminution de la sécheresse oculaire par rapport au laser.2 Comme la cornée n'est pas rabotée au laser, il n'y a pas de lésion des nerfs cornéens et donc beaucoup moins de sécheresse oculaire post opératoire observée.

3) Vision binoculaire conservée pour le traitement de la presbytie. Contrairement à l'opération au laser qui consiste à créer une vision en bascule avec une vision de loin sur un oeil et une vision de près sur l'autre oeil, la chirurgie du cristallin permet (grâce aux implants multifocaux) d'obtenir une vision de loin et de près sur les 2 yeux. Le confort visuel en est amélioré et l'opération accessible à presque tous les patients. 

4) Caractère durable et définitif de cette chirurgie. Les résultats obtenus après cette opération sont à priori définitifs à vie car il ne devrait plus survenir de modification de la vision comme il n'y aura pas de cataracte ultèrieurement, le cristallin ayant déjà été retiré. Le patient ne nécessitera donc plus d'autre opération après, contrairement à l'opération au laser, qui n'empêche pas le développement d'une cataracte plus tard. 

5) Correction plus précise et indépendance accrue aux lunettes par rapport à la chirurgie laser d'après certains auteurs.3 D'autres articles retrouvent des résultats de correction identiques  entre chirurgie du cristallin et chirurgie au laser.4,5

 


Le cristallin est une lentille naturelle au centre de l'oeil 


Extraction du cristallin clair en phaco émulsification


Mise en place d'un implant intraoculaire à la place du cristallin pour corriger les troubles visuels (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie)

 

 

Inconvénients de la chirurgie du cristallin clair

Malgré un aspect très séduisant des excellents résultats visuels de la chirurgie du cristallin, cette opération ne peut hélas pas être proposée à tous les patients pour des raisons de sécurité.

Les complications post opératoires de la chirurgie du cristallin clair, même si elles sont exceptionnelles, sont les mêmes que pour la chirurgie de la cataracte avec des spécificités (compte tenu de l'âge plus jeune des patients opérés de cristallin clair que de cataracte).

Pour une chirurgie fonctionnelle réfractive, il est indispensable de mesurer le risque encouru pour chacune des complications potentielles.

1) Risque de décollement de rétine:
Le risque global de décollement de rétine après chirurgie de cataracte a été évalué à 0,99% sur 4 ans, avec comme principaux facteurs de risque la myopie forte et le jeune âge (<54 ans) dont le risque de décollement de rétine associé était évalué respectivement à 9,21% et 3,64% à 4 ans.6 Il y a 25 fois plus de risque de développer un décollement de rétine chez un patient myope jeune (entre 40 et 54 ans) que chez un patient non myope de plus de 75 ans après chirurgie de cataracte.6 Le risque de développer un décollement de rétine est 4 fois plus élevé après chirurgie du cristallin que sans chirurgie.7 Ce risque augmentant avec le temps, il est donc recommandé de proposer une chirurgie du cristallin clair chez les myopes le plus tard possible, après examen complet du fond d’œil afin de vérifier la présence du décollement postérieur du vitré et l’absence de lésions rétiniennes prédisposantes.

Le risque de décollement de rétine diminuant avec l'âge, la chirurgie du cristallin doit si possible être réalisée le plus tard possible.

2) Infection
Le risque d'infection intraoculaire (endophtalmie) après chirurgie du cristallin clair est le même qu'après chirurgie de cataracte, c'est-à-dire exceptionnel. L'incidence des infections est estimée à 0,04% des opérations du cristallin.8 Le patient doit être informé de ce risque avant opération car l'endophtalmie peut provoquer une baisse de vision profonde et irréversible jusqu'à la cécité.

3) Oedème de la rétine
Un oedème de rétine peut apparaître dans les suites d'une chirurgie de cristallin et cette complication survient dans 1,17% des opérations du cristallin sans aucun facteur de risque (diabète, complication per opératoire).9 Cet oedème de rétine peut apparaître dans les 3 mois qui suivent l'opération, et s'accompagne de baisse de vision qui peut persister à long terme.


 

 

Indications de la chirurgie du cristallin clair à visée réfractive

L'opération du cristallin clair à visée réfractive est d'une grande efficacité, précision et définitive.
Compte tenu de ses risques, notamment de décollement de rétine, cette opération sera proposée soit quand la chirurgie cornéenne au laser est contre-indiquée, soit quand la correction est trop importante pour le laser, et seulement à partir d'un certain âge (55 ans minimum):

1) Chez le myope: le plus tard possible (après 60 ans minimum)

2) Chez l'hypermétrope: après 55 ans, en cas de contre-indication à la chirurgie au laser ou en cas de très forte hypermétropie

3) Chez l'emmétrope (vision de loin sans lunette) presbyte: après 60 ans minimum

 

 

La technique chirurgicale est développée dans le chapitre « Cataracte ».

Lire la fiche d'information sur la chirurgie du cristallin clair éditée par la Société Française d'Ophtalmologie

 

Bibliographie

1. Ma L, Atchison DA, Albietz JM, Lenton LM, McLennan SG. Wavefront aberrations following laser in situ keratomileusis and refractive lens exchange for hypermetropia. J Refract Surg. 2004 Jul-Aug;20(4):307-16.

2. Wilkinson JM, Cozine EW, Kahn AR. Refractive Eye Surgery: Helping Patients Make Informed Decisions About LASIK. Am Fam Physician. 2017 May 15;95(10):637-644.

3. Moyal L, Abrieu-Lacaille M, Bonnel S, Sendon D, de Rivoyre B, Berguiga M, Rambaud C, Froussart-Maille F, Rigal-Sastourné JC. Chirurgie de la presbytie chez l'hypermétrope de plus de 55ans : comparaison entre Presbylasik (Supracor) et Prelex (presbyopic lens exchange). J Fr Ophtalmol. 2015 Apr;38(4):306-15.

4. Schallhorn SC, Teenan D, Venter JA, Schallhorn JM, Hettinger KA, Hannan SJ, Pelouskova M. Monovision LASIK Versus Presbyopia-Correcting IOLs: Comparison of Clinical and Patient-Reported Outcomes. J Refract Surg. 2017 Nov 1;33(11):749-758.

5. Jin GJ, Merkley KH, Crandall AS, Jones YJ. Laser in situ keratomileusis versus lens-based surgery for correcting residual refractive error after cataract surgery. J Cataract Refract Surg. 2008 Apr;34(4):562-9.

6. Daien V, Le Pape A, Heve D, Carriere I, Villain M. Incidence, Risk Factors, and Impact of Age on Retinal Detachment after Cataract Surgery in France: A National Population Study. Ophthalmology. 2015 Nov;122(11):2179-85.

7. Bjerrum SS, Mikkelsen KL, La Cour M. Risk of pseudophakic retinal detachment in 202,226 patients using the fellow nonoperated eye as reference. Ophthalmology. 2013 Dec;120(12):2573-2579.

8. Pershing S, Lum F, Hsu S, Kelly S, Chiang MF, Rich WL 3rd, Parke DW 2nd. Endophthalmitis after Cataract Surgery in the United States: A Report from the Intelligent Research in Sight Registry, 2013-2017. Ophthalmology. 2020 Feb;127(2):151-158.

9. Chu CJ, Johnston RL, Buscombe C, Sallam AB, Mohamed Q, Yang YC; United Kingdom Pseudophakic Macular Edema Study Group. Risk Factors and Incidence of Macular Edema after Cataract Surgery: A Database Study of 81984 Eyes. Ophthalmology. 2016 Feb;123(2):316-323.




dernière modification le 12/01/2021, par Liem Trinh