Consultation privée :
Hôpital des Quinze-Vingts
28 rue de Charenton - 75012 Paris

Actualités

Chirurgie en direct congrès JRO 2021: jeudi 4 mars 2021

Dr Trinh par Dr. LIEM TRINH | 07 mars 2021

Jeudi 4 mars 2021 se sont déroulées les 21èmes Journées de Réflexions Ophtalmologiques (JRO)  en congrès virtuel dont le replay est disponible sur : https://jbhsante.com/

A cette occasion, le Dr Liem TRINH a présenté 2 chirurgies commentées lors de la traditionnelle session du cours de chirurgie "en direct" :

1) Chirurgie réfractive par technique SMILE

2) Implant phaque avec pose d'un implant IPCL

 

Congrès Chirurgie Réfractive & Innovations 2021, 13è journée, samedi 16 janvier 2021

Dr Trinh par Dr. LIEM TRINH | 17 janvier 2021

La 13è journée du congrès "Chirurgie Réfractive & Innovations 2021" organisé par le Dr Cati Albou-Ganem a eu lieu le samedi 16 janvier 2021 en congrès virtuel.

Le Dr Liem TRINH, est intervenu en tant qu'orateur invité pour présenter une communication sur le thème "Les Profils d'ablation en chirurgie réfractive cornéenne en 2021" dans la partie "Chirurgie Réfractive et Cornée".

Les différents profils d'ablation utilisés en chirurgie laser de la cornée en PKR et en LASIK avec le laser excimer ont été expliqués:

1) Profil d'ablation optimisé (WaveFront Optimized WFO) 

2) Profil d'ablation aberro guidé (WaveFrontGuided WFG) pour corriger les aberrations optiques de haut degré pré opératoires

3) Profil d'ablation topoguidé (TopoGuided) pour régulariser les cornées asymétriques et irrégulières

Enfin, les profils d'ablation en chirurgie SMILE pour corriger la myopie, mais également l'hypermétropie très prochainement ont également été détaillés.

Le programme de ce congrès incontournable en chirurgie est à revoir en replay sur son site: https://innovations-refractive.com/fr/

 

 

 

Publication d'un article par le Dr Trinh dans le Journal Français d'Ophtalmologie de décembre 2020

Dr Trinh par Dr. LIEM TRINH | 21 décembre 2020

Le Dr Trinh vient de publier un article original dans le Journal Français d'Ophtalmologie du mois de décembre 2020 sur "la Programmation au laser excimer de l'astigmatisme réfractif ou de l'astigmatisme cornéen antérieur en cas d'astigmatisme oculaire résiduel (ORA)".

L'astigmatisme mesuré sur un oeil provient en général de l'astigmatisme de la cornée.

Dans certains cas, l'astigmatisme mesuré d'un oeil ne correpond pas à l'astigmatisme de la cornée du patient, et ce cas de figure s'appelle "astigmatisme oculaire résiduel (ORA)" et est connu pour donner de moins bons résultats réfractifs lors d'une chirurgie réfractive de l'astigmatisme.

Une des questions récurrentes dans ce cas, est de savoir s'il est préférable de programmer dans le laser, la correction d'astigmatisme mesuré de l'oeil du patient ou bien de programmer l'astigmatisme de la cornée du patient.

A travers cette étude rétrospective personnelle sur 104 yeux opérés par le Dr Trinh, il conclut qu'en cas de discordance entre l'astigmatisme mesuré et l'astigmatisme cornéen, il est préférable de programmer l'astigmatisme mesuré dans le laser excimer.

 

   

Lettre à l'éditeur du Dr Trinh dans le Journal Français d'Ophtalmologie décembre 2020

Dr Trinh par Dr. LIEM TRINH | 20 décembre 2020

Le Dr Trinh vient de co-publier une lettre à l'éditeur avec le Dr Hugo Bourdon dans le Journal Français d'Ophtalmologie du mois de décembre 2020 intitulée "Syndrome de fluide dans l'interface tardif dans les suites d'une vitrectomie".

Un patient, opéré de LASIK il y a 18 ans, a bénéficié en urgence d'une chirurgie par vitrectomie pour un décollement de rétine.

Deux semaines après cette chirurgie rétinienne, sous traitement post opératoire par collyre corticoïdes, le patient consulte pour une baisse de vision brutale, et souffre d'une complication très rare appelée "Syndrome de fluide dans l'interface".

Cette complication se manifeste par une hypertension dans l'oeil, suite à la prise de collyre de croticoïdes, provoquant une accumulation de liquide dans la cornée à l'endroit même du LASIK.

Cette complication doit être connue car l'arrêt immédiat des collyres de corticoïdes permet d'arrêter l'hypertension dans l'oeil et de faire résorber le liquide dans la cornée.