Docteur Liem Trinh : Chirurgie Ophtalmologique | de la Myopie

Myopie, hypermétropie, astigmatisme


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un œil d’un patient qui voit bien sans lunette est dit « emmétrope », c’est-à-dire que la projection de l’image qu’il regarde se reflète directement sur la rétine (qui est la couche au fond de l’œil qui nous permet de voir).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Un oeil est myope, quand la projection de l’image qu’on regarde se reflète en avant de la rétine au lieu de se projeter sur la rétine. L’image qu’on voit est donc floue car elle n’est pas projetée sur la rétine. Cette myopie peut-être due soit au fait que l’œil soit trop long (myopie axile) ou soit au fait que sa cornée ou son cristallin (les lentilles naturelles de l’œil) sont trop puissants et qu’ils projettent l’image regardée trop en avant de la rétine (myopie d’indice).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

 

Un œil est hypermétrope quand l’image qu’on regarde se projette en arrière de la rétine au lieu de se projeter sur la rétine. L’image est donc au départ floue car elle n’est pas projetée sur la rétine. Cette hypermétropie est due au fait que l’œil soit trop court et donc que la projection de l’image se reflète en arrière de la rétine due à la taille de l’œil. Les patients hypermétropes peuvent corriger ce défaut visuel grâce au phénomène d’accommodation qui permet d’avancer la projection de l’image pour la ramener sur la rétine et donc de voir net. Cette accommodation est une propriété de l’œil qui de manière inconsciente et involontaire le rend plus puissant au niveau optique grâce à une modification de puissance du cristallin. Cette faculté disparaît progressivement à partir de l’âge de 44 ans (presbytie).
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

 

Un œil est dit astigmate quand la forme de la cornée n’est pas arrondie de manière régulière comme une sphère ou un dôme. La cornée est plus bombée à un endroit (axe le plus cambré) qu’à un autre (axe le plus plat). La différence de bombement (entre l’axe le plus cambré et l’axe le plus plat) est appelée astigmatisme. Dans ce cas, la projection d’une image d’un point à travers l’œil n’est pas un point mais 2 lignes. Le patient astigmate peut percevoir les lettres un peu déformées. L’astigmatisme peut être associé à la myopie ou à l’hypermétropie de manière indépendante.
 

 

 

 

 

 

 

Astigmatisme cornéen vu en topographie:

La topographie cornéenne est une carte des reliefs de la cornée où l'on peut voir le bombement de la cornée dans son intégralité.

Sa représentation ressemble à une carte de géographie où les couleurs chaudes représentent les zones plus bombées et où les couleurs froides représentent les zones les plus plates.

Sur la topographie ci-dessous, on voit très bien à quoi ressemble un astigmatisme: un méridien le plus bombé de la cornée est représenté en couleur orange foncé  alors que le méridien le plus plat (perpendiculaire par rapport au méridien le plus bombé) est en vert clair.

La différence de bombement entre ces 2 méridiens est l'astigmatisme.

Sur la topographie cornéenne ci-dessous, l'astigmatisme est très important car la différence de bombement entre les 2 méridiens les plus extrêmes est importante.

 

 

 

 

 

 



L’objectif de la chirurgie réfractive pour le patient est de devenir indépendant aux lunettes ou lentilles au maximum. Le contrat est de vivre sans lunette.


Il existe 3 techniques de chirurgie réfractive pour corriger une anomalie de vision :

 

- La chirurgie réfractive cornéenne (détaillée dans ce chapitre) : PKR, LASIK, RELEX

- La chirurgie par ajout d’une lentille intraoculaire (implant phaque)

- La chirurgie du cristallin (Cf dans chirurgie de la cataracte)

 

 

 


 




dernière modification le 22/05/2013, par Liem Trinh