Docteur Liem Trinh : Chirurgie Ophtalmologique | de la Myopie

Kératocône


Le kératocône est une maladie de la cornée qui se manifeste par un amincissement et bombement progressifs où la cornée devient pointue et prend la forme d’un  cône (protrusion). La conséquence de ce bombement est un astigmatisme irrégulier (déformation irrégulière) provoquant une baisse et une distorsion de la vision irréversible non améliorable par des lunettes. Cette maladie touche entre 1 à 5 personnes pour 1000, préférentiellement des sujets jeunes entre 9 et 28 ans.

 

 


Physiologie :
La cause exacte du kératocône n’est pas bien connue. Parmi les facteurs de risque principaux, on peut noter le frottement des yeux (suite aux conjonctivites allergiques) qui pourrait fragiliser la cornée. Des maladies chromosomiques telles que la trisomie 21 sont associées à une plus forte incidence du kératocône. Il existe une prédisposition génétique au kératocône avec une transmission de cette maladie dans certaines familles (dans 6 à 10% des cas).

Symptômes :
Les patients se plaignent de baisse de vision progressive, déformation et distorsion de la vision et gêne à la lumière (photophobie). Le patient peut se plaindre de rien au début de la maladie et le kératocône peut être dépisté lors d’un examen de routine ou même lors d’un examen en vue d’une chirurgie de la myopie.

Diagnostic :
Le diagnostic de kératocône se fait sur un faisceau d’arguments cliniques et paracliniques (examens complémentaires). L’examen ophtalmologique retrouve une baisse de vision et un astigmatisme. Dans les cas sévères, on peut retrouver des opacités et cicatrices cornéennes. L’examen complémentaire principal est la topographie cornéenne, qui est une carte géographique de la cornée avec des échelles de couleur permettant de voir le relief de la cornée. Ainsi, on peut détecter un bombement anormal de la cornée pour faire le dépistage ou le suivi d’un kératocône.

 




dernière modification le 25/12/2015, par Liem Trinh