Consultation privée :
Hôpital des Quinze-Vingts
28 rue de Charenton - 75012 Paris


Pourquoi le nom Quinze-Vingts?

Ophtalmologie par Dr. LIEM TRINH | 24 juin 2021

 

L'explication historique est peu connue et cruelle comme le narre Ghali Beniza Sari dans "Mémoire des Rues - Paris 12è arrondissement" (Editions Parimagine 2004):

"La tradition  veut que son nom rappelle le supplice subi par trois cents chevaliers pris en otages en Terre Sainte lors de la septième croisade. Une rançon fut exigée par le sultan d'Egypte, ce dernier menaçant, pour chaque jour de retard, de faire crever les yeux à quinze de ses prisonners.
Terrible mathématique... Il y eut vingt jours de retard, donc trois cents suppliciés! Saint Louis créa en 1254 rue Saint-Honoré un hospice pour aveugles. Il fut transféré dans un hôtel désaffecté de la rue de Charenton auparavant occupé par la compagnie des Mousquetaires Noirs."


Louis IX dit Saint Louis (1214-1270), Roi de France

 


Arrivée de Saint Louis à Nicosie lors de la Septième Croisade (1248-1254)

 

C'est ainsi que pour honorer la mémoire de ces 300 martyrs que Saint Louis fonda la Congrégation et Maison des Trois Cents Aveugles. Au Moyen-Age, on comptait en vingtaine, trois cents se disaient "Quinze-Vingts".

Saint Louis fixa le nombre d'aveugles hébergés dans cette maison à 300 en hommage aux chevaliers privés de la vue par les Sarrasins et ordonna que ce nombre ne devait jamais être augmenté ni diminué.

Le sceau à l'époque de la fondation de l'établissement portait l'inscription "SEEL DE LA MESON DES TRAS CENS AVEVGLES DE PARIS".

Cette inscription se retrouve encore aujourd'hui à l'arrière du portail des Quinze-Vingts "MESON DES TRAS CENS AVEVGLES" rappelant ce nombre fixé par Saint Louis en souvenir aux 300 chevaliers rendus aveugles.

 


Inscription "MESON DES TRAS CENS AVEVGLES" à l'arrière du portail des Quinze-Vingts en 2021

 


Statue de Saint Louis dans la cour principale du Centre Hospitalier National d'Ophtalmologie des Quinze-Vingts

 

Portail historique de l'hôpital des Quinze-Vingts en 1904, un des derniers vestiges subsistant de la caserne des Mousquetaires Noirs

 



Ces articles peuvent vous intéresser

Lettre à l'éditeur du Dr Trinh dans le Journal Français d'Ophtalmologie décembre 2020
Dr Trinh

par Dr. LIEM TRINH | 20 décembre 2020

Le Dr Trinh vient de co-publier une lettre à l'éditeur avec le Dr Hugo Bourdon dans le Journal Français d'Ophtalmologie du mois de décembre 2020 intitulée "Syndrome de fluide dans l'interface tardif dans les suites d'une vitrectomie".[...]
Publication d'article sur "la chirurgie réfractive actuelle chez le myope"
Dr Trinh

par Dr. LIEM TRINH | 01 mai 2021

En mars 2021, le Dr Trinh a publié un article sur "La chirurgie réfractive actuelle chez le myope" dans la revue "Réalités Ophtalmologiques". Dans cet article, toutes les techniques chirurgicales de l'opération de la myopie, par laser sur[...]
Publication d'un article "SMILE: le challenger"
Dr Trinh

par Dr. LIEM TRINH | 01 mai 2021

En Mai 2021, le Dr Trinh a publié un article "SMILE: le challenger" dans la revue "Les Cahiers d'Ophtalmologie" dans le cadre d'un dossier sur les techniques de chirurgie réfractive coordonné par le Pr David Touboul. Les avantages du SMILE, ainsi q[...]